Hallux valgus : comment choisir une paire de chaussures adaptée ?

Qu’est-ce qu’un hallux valgus ?

L’hallux valgus est une déformation de l’avant-pied et plus particulièrement du gros orteil. Celui-ci est dévié vers l’extérieur, entrainant une saillie sur le bord interne du pied.

Cette saillie osseuse est communément appelée « Oignon ».

Hallux Valgus

L’hallux valgus est bien plus souvent observé chez la femme. Il peut apparaître à partir de 14 ans et souvent plus tard chez l’homme. Il peut être toléré jusqu’à 40 ans.

L’hallux valgus est souvent lié à un trouble de la statique du pied, mais peut aussi avoir une origine congénitale, traumatique, neurologique ou inflammatoire.

Certains facteurs peuvent favoriser l’apparition d’un hallux valgus comme le port de chaussures trop étroites, trop hautes ou trop justes en pointure ou encore un pied égyptien c’est-à-dire avec le 1er orteil plus long que les autres.

Complications d’un hallux valgus

La gêne liée à l’hallux valgus peut varier du simple problème esthétique à la gêne fonctionnelle (Marche, chaussage) ou à la douleur.

Le conflit entre l’exostose médiale (L’oignon) et la tige de la chaussure expose à une douleur, à une bursite (inflammation d’une cavité entre l’os et la peau), à une irritation nerveuse, à une distension capsulaire, et à des fractures de fatigue.

La surcharge du second rayon peut conduire à une griffe du 2ème orteil, ou à une luxation avec arthrose. La désorganisation des orteils (griffe et luxation) peut atteindre les 3e et 4e orteils.

Quel traitement ?

Les mesures préventives sont efficaces sur l’hallux valgus débutant en agissant sur les facteurs favorisants : bon chaussage, entretien de la souplesse musculaire, correction des troubles statiques associés avec une semelle orthopédique ou encore l’utilisation d’une contention souple.

La chirurgie est complexe et doit être réservée aux hallux valgus douloureux et incompatibles avec un chaussage normal. Il existe de nombreuses techniques d’opérations à la disposition du chirurgien qui choisira celle qui sera la plus adaptée à votre cas.

L’hospitalisation varie de 3 à 8 jours avec une reprise d’un appui talonnier précoce avec une chaussure de décharge. Le port de chaussures de série n’est possible qu’après 2 mois en moyenne.

Un bon choix de chaussage

Dans ce contexte, on comprend aisément que le choix d’une bonne paire de chaussures est une chose très importante quand on souffre d’un hallux valgus.

Récemment, certains fabricants de chaussures se sont penchés sur cette pathologie du pied et ont apporté des innovations que vous pouvez retrouver dans la sélection de chaussures hallux valgus de Podexpert, spécialiste du pied sensible.

chaussure

D’abord, pour éviter les frottements entre l’oignon et la tige, il existe des chaussures avec des empiècements en stretch, un tissu extensible, qui sont placés en regard de la déformation de votre orteil. L’avant de la chaussure s’adapte alors parfaitement à votre pied.

Certaines chaussures présentent aussi l’ensemble de l’avant-pied en stretch pour soulager les griffes d’orteils que peuvent provoquer un hallux valgus.

Nous avons aussi vu qu’il fallait traiter les troubles statiques associés à l’hallux valgus grâce à des semelles orthopédiques. Il faut donc choisir des choisir des chaussures avec une semelle amovible que l’on pourra remplacer par ses semelles orthopédiques.

Enfin, la hauteur de talon doit être adéquate et ne pas dépasser les 45mm.

En espérant que, grâce à nos conseils, vous trouviez facilement chaussure à vos pieds et que vos douleurs d’hallux valgus soient soulagées.