Doliprane ou Nurofen : comment choisir ?

D’ailleurs, l’Agence américaine des médicaments (Food and Drug Administration) demande aux fabricants d’en limiter la dose à 325 mg par comprimé ou gélule et d’annoncer d’un avertissement leur danger potentiel pour le foie en cas de surdosage.

L’ibuprofène, anti-inflammatoire non stéroïdien (Advil) de 200 à 400 mg toutes les 6 à 8 heures, 5 à 10 mg/kg et/jour chez les enfants, est efficace mais il peut provoquer des douleurs digestives et des nausées. Evitez aussi les médicaments contenant un antihistaminique H1 (Fervex, Drill rhume), l’efficacité n’est pas démontrée mais les effets secondaires sont importants (somnolence, constipation, crise de glaucome…). L’aspirine est contre-indiquée chez les femmes enceintes à partir du 6ème mois de grossesse, chez les personnes ayant des antécédents d’ulcères de l’estomac ou du duodénum ou d’hémorragies, d’allergies liée à la prise d’aspirine8. L’avis de Prescrire: une plaie cutanée superficielle se soigne d’abord par un lavage à l’eau et au savon, puis on rince abondement et l’on couvre la plaie avec un pansement à surveiller et à changer dès qu’il est souillé. Si vous n’êtes pas soulagé par le paracétamol (qui est toujours l’antalgique à essayer en premier), et que vous ne présentez pas de contre-indication à l’usage des AINS, vous pouvez essayer l’ibuprofène.

maux de tete

Mal de dos : trouver l’origine de la douleur

Celle-ci vous indiquera les conditions d’administration : posologie, dose maximale, délai entre deux prises, interactions médicamenteuses à éviter… De cette manière, vous éviterez un surdosage.

Plusieurs noms de marque existent comme le doliprane, l’efferalgan forme pédiatrique, le dafalgan pédiatrique… Le dosage varie en fonction de l’âge de l’enfant et doit être administré en respectant une intervalle de 6 heures entre 2 administrations. En cachet de 600mg, l’ibuprofène agit avec plusieurs heures de retard et doit être pris dans le cadre d’un traitement de la douleur sur un période moyenne-longue: si vous avez une crise de douleurs et que vous prenez un cachet d’ibuprofène, celle-ci ne sera pas soulagée dans l’heure qui vient.

Ibuprofène Biogaran 400 mg Acheter Spifen dans votre pharmacie Voir le produit NurofenFlash 400 mg x 12 Voir le produit Nurofen 400 mg x 12 Acheter Spifen dans votre pharmacie Voir le produit. Le paracétamol est souvent utilisé en cas de douleurs dentaires (Petite astuce de puéricultrice : une fois que tu as mesuré la dose adaptée au poids de ton enfant avec la pipette, prélève en un peu sur ton doigt et masse la gencive de bébé, donne lui ensuite le reste de la pipette).

Deux catégories de personnes en consomment régulièrement : les patients souffrant de maladies cardiovasculaires pour lesquels l’aspirine fluidifie le sang et évite la formation de caillots ; et ceux présentant un risque de phlébite, avant un voyage ou une immobilisation.

Quels médicaments pour soigner une hernie discale lombaire ?

Les seul médicaments efficaces et je parle en connaissance de cause sont les anti inflammatoire un bon c est vimovo mais il faut les prendre minimum 6 semaines et tu peux rajouter si tu veux 1ou 2 tylenol à travers ca mais sans exagéré gérer sa douleur sans n en prendre trop c est le secret sinon sa ne fait plus effet et d autre problème se produise grosse crise 1 anti inflammatoire le matin et un autre le soir 1 heure avant le coucher es autres medoc aucun effet tu peux aussi utiliser sac genre glace excellent double action anti ++ glace .

Parce qu’ils sont en vente libre (sans ordonnance) dans les pharmacies, ce sont aujourd’hui les deux médicaments les plus utilisés en automédication pour soigner les douleurs d’intensité faible à modérée.

À écarter: les pastilles à sucer contenant des anti-inflammatoires non stéroïdiens (Strefen), les anesthésiques locaux lidocaïne ou tétracaïne (Solutricine, Vocadys), à sucer ou à pulvériser. Pour une action rapide, prime aux comprimés orodispersibles ou “lyoc”, à laisser fondre dans la bouche (Nurofentabs, Paralyoc, Spasfon-Lyoc…) : comme cette zone est très vascularisée, leur principe actif passe plus vite dans le sang. Des effets indésirables digestifs : Les complications digestives sévères (ulcères, perforations, hémorragies), potentiellement fatales, ne s’accompagnent pas toujours de signes annonciateurs et peuvent survenir à tout moment au cours d’un traitement par ibuprofène. Préférez l’ibuprofène (Antarene Gé, par exemple) à l’aspirine, qui est contre-indiquée en cas de risques hémorragiques, d’ulcères du tube digestif, d’une maladie grave du foie, des reins ou du cœur, ou en cas de prise d’anticoagulants ou d’antiagrégants plaquettaires… Au-delà de trois jours, si la fièvre persiste, il faut consulter un médecin. Il est ainsi préconisé pour soulager les inflammations d’intensité modérée ainsi que les douleurs telles que les lombalgies, l’arthrose, les contractures musculaires… Cet anti-inflammatoire est généralement prescrit par le médecin lorsque le paracétamol ne suffit pas à traiter la douleur.

J’espère juste que cette prise de médicament ponctuelle n’aura pas de répercution sur mes rein, c’est pour cela que tant je peux éviter, j’éviter, mais quand il faut, il faut. À choisir: un sérum physiologique isotonique en première intention, puis éventuellement un sérum physiologique hypertonique, de préférence en unidose, tels Physiologica ou Physiologica hypertonique. Conformément à la loi « Informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition que vous pouvez exercer en nous écrivant à serviceclientweb@lefigaro. Certaines toux ne doivent en aucun cas être traitées par des antitussifs et notamment celles provoquées par de l’asthme, un essoufflement lié à un problème cardiaque, un reflux gastro-œsophagien, une sinusite ou une otite, et certains médicaments contre l’hypertension… Bon à savoir: une inhalation à base de feuilles d’eucalyptus, de thym ou de serpolet est bénéfique, quel que soit le type de toux.

. S’agissant de la toux grasse, les fluidifiants bronchiques et expectorants à base de carbocistéine, acetylcystéine, ambroxol… n’ont jamais démontré une efficacité dans l’élimination des sécrétions, alors qu’ils peuvent avoir des effets indésirables plus ou moins graves (maux d’estomac, nausées, allergies…).

Mais mieux vaut ne pas en prendre en cas de traitement en cours, car ils interfèrent avec de nombreux médicaments, ou respecter un intervalle de deux heures entre la prise d’antiacides et la prise d’autres médicaments.

Et la pharmacologue d’ajouter que les données observées “en pratique réelle”, via les déclarations d’effets indésirables recueillies par les centres de pharmacovigilance, montrent qu’”il n’y a pas d’effets délétères démontrés du paracétamol à dose thérapeutique (3 g/jour)”. Des résultats à prendre avec des pincettes, selon le Dr Pickering, notamment sur le plan méthodologique : “Cette étude n’est pas une méta-analyse, c’est une revue systématique de 8 études dont aucune n’est randomisée”.

Pour les fièvres ou les douleurs persistantes, il est conseillé d’alterner les prises de paracétamol et d’ibuprofène toutes les 3 heures, sans dépasser la posologie quotidienne recommandée pour chaque médicament. Voir aussi ici : . Je ne comprends pas pourquoi le paracétamol et l’ibuprofène n’ont pas le même effet sur certaines douleurs, notamment les douleurs pendant les règles qui sont dues en partie à ces mêmes prostaglandines qui ont pour effets, entre autres, de déclencher les contractions (douloureuses) de l’utérus.

Ibuprofene Et Paracetamol Difference

Bonsoir,Au vu de la catégorie dans lesquelles vous classer le paracétamol (en réalité anti- douleur et antipyrétique) ainsi que l’ibuprofène (en réalité anti-inflamatoire et anti- migraineux) je n’ai pas lu votre article .

Même si c’est souvent l’expérience qui nous aide à déterminer lequel est le plus adapté, il n’est pas inutile de faire le point sur ces antidouleurs de palier1 très souvent utilisés en automédication.

Il vaut mieux ingérer ce dernier tout en mangeant, afin de réduire le risque de brûlures d’estomac et faire attention aux contre-indications : antécédents d’ulcère gastrique, grossesse de plus de 6 mois, anticoagulants.

La revue, devenue une référence, présente chaque mois une évaluation critique des nouveaux médicaments et publie tous les ans trois palmarès (médicaments, conditionnement, information) ainsi qu’une liste noire des médicaments (www. L’avis du Pr Giroud: mêmes réserves que la revue Prescrire s’agissant des vasoconstricteurs (surtout chez les enfants de moins de 15 ans), des antihistaminiques H1, des antibactériens et des antiseptiques par voie nasale. Si l’on prend un anti-inflammatoire on supprime cette défense et on laisse porte ouverte aux microbes qui vont se multiplier dans l’organisme et aggraver petit à petit l’infection initiale et peuvent, chez les personnes fragiles, causer de vrais dégâts.

– Dérivés morphiniques : Lamalyne sans effet, Codéine vaguement efficace mais avec forte constipation- Benzodiazépines : efficacité moyenne (Tétrazépam) à parfaite (Rivotryl), mais effets secondaires psychiques trop lourds (forte déprime, agressivité).

Ses propriétés d’antiagrégant plaquettaire en font l’une des molécules les plus employées pour prévenir les risques d’obstruction artérielle à la suite d’un infarctus du myocarde ou d’un accident vasculaire cérébral (AVC).

Les + : « Il est plus efficace que le paracétamol dans certains types de douleurs avec une composante inflammatoire et, à dose limitée, il présente moins d’inconvénients que l’aspirine », résume Alain Eschalier. L’avis de Prescrire: il peut être lié à une irritation de la gorge, au tabac, à un reflux gastro-œsophagien, mais aussi à une irritation provoquée par des médicaments (traitement anticancéreux, immunodépresseurs…). Prudence enfin lorsqu’on prend d’autres médicaments par ailleurs (contre le rhume par exemple) car certains contiennent déjà du paracétamol et un surdosage peut entraîner des lésions sévères du foie.

Aspirine, ibuprofène, paracetamol : quel antalgique choisir ?

L’ibuprofène est contre-indiqué à partir du 6ème mois de grossesse, en cas d’antécédents d’allergie ou d’asthme déclenchés par la prise d’ibuprofène, en cas d’ulcère gastroduodénal et en cas d’insuffisance hépatocellulaire sévère, d’insuffisance rénale ou cardiaque.  Staggered overdose pattern and delay to hospital presentation are associated with adverse outcomes following paracetamol-induced hepatotoxicity, novembre 2011, British Journal of Clinical Pharmacology.

Le nom commercial se distingue de l’appellation internationale des médicaments, qui est celui des substances contenues dans le médicament et qui servent de «dénomination commune internationale» (DCI), afin de les nommer de la même manière partout dans le monde.

Etre attentif aux éventuelles manifestations cutanées : C’est un aspect que l’on oublie, tous les anti-inflammatoire sont susceptibles d’entraîner des réactions cutanées graves, parfois fatales, à type de dermatite exfoliatrice, de syndromes de Stevens-Johnson et de Lyell (épidermolyses bulleuses).

Des traitements homéopathiques sont également disponibles à base notamment d’Allium cepa, Mercurius solubilis, Kalium bichromicum, Pulsatilla… et sont une alternative intéressante pour les femmes enceintes et les enfants. Plus récemment, en mars 2015, une étude4 a mis en évidence une augmentation des maladies cardiovasculaires en cas de prise prolongée à haute dose (Doctissimo s’en était fait l’écho dans un article intitulé “Paracétamol : surconsommé, il augmente les risques cardiovasculaires”). Il faut savoir qu’elle peut se soulager avec des boissons (eau sucrée) et des confiseries (type bonbons au miel) tout aussi efficaces mais présentant moins de dangers que des médicaments antitussifs, peu ou pas efficients, et qui exposent à des effets indésirables. Effectivement même si ces médicaments sont « anodins » et en général bien tolérés, il faut rester vigilent, et respecter les espaces entre les prises, prendre en compte les effets indésirables, et la compatibilité si l’on a d’autres traitement en parallèle. Pour toutes les douleurs à caractère inflammatoire : mal de dents , arthrite , tendinite, entorse , mais aussi les états grippaux … Elle est également intéressante pour soulager certaines crises de migraine .

À écarter: la codéine, qui n’est disponible qu’associée au paracétamol et parfois aussi à la caféine, ce qui n’augmente pourtant pas l’effet antalgique (Compralgyl, Migralgine, Prontalgine…). C’est souvent le cas par exemple pour les personnes souffrant d’arthrose (voir notre vidéo sur les traitements de l’arthrose), qui, lors des poussées, sont mieux soulagées par les anti-inflammatoires. . étant migraineuse depuis des années , l’ibuprofène fait effet avec des règles d’hygiène de vie très stricte sans trop de gène a l’inverse du paracétamol qui n’agit pas assez vite et me fait souffrir de l’estomac . « Il est plus efficace que le paracétamol lorsque la douleur est d’origine inflammatoire, par exemple en cas de maux de dents, et présente moins de contre-indications que l’aspirine », résume Alain Eschalier. Il est indiqué pour le traitement de courte durée de la fièvre et de certaines douleurs inflammatoires comme les règles douloureuses, les douleurs dentaires, l’état grippal, les douleurs musculaires ou articulaires etc. Mais ce qui distingue cette substance active de l’ibuprofène et du paracétamol c’est bien son pouvoir anticoagulant qui peut être indiqué dans certaines situations, notamment dans le cadre de maladies thromboemboliques.

D’autres molécules moins connues que l’ibuprofène comme le fénoprofène (Nalgésic) ou le kétoprofène (Toprec) agissent de la même façon mais sont accessibles uniquement sur ordonnance pour des douleurs un peu plus fortes. Les personnes qui en consomment doivent aussi attentives à deux aspects : l’effet ”cocktail”, qui consiste à associer plusieurs types d’antalgiques et l’effet de potentialisation, qui veut que certains aliments – par exemple l’alcool – augmentent l’effet de certains d’entre eux. L’administration de paracétamol et d’ibuprofène peut se faire simultanément en cas de fortes douleurs ou fièvres qui résistent à l’action d’une première prise de l’un ou l’autre de ces médicaments.

Tous ses rédacteurs sont des professionnels de santé (médecins exerçant en libéral ou à l’hôpital, pharmaciens, infirmiers) qui doivent garantir être sans lien avec l’industrie pharmaceutique et signent les articles du seul nom «Prescrire».

Nurofen 400, Spidifen 400, ibuprofen 600 Pour calmer des douleurs dans le haut des bras, les épaules, entre les omoplates, et aux cervicales (je suis bien servi, je sais), j’ai essayé ces 3 médicaments à base d’ibuprofen. Jusqu’à présent, on le prescrivait aussi en première intention dans l’arthrose, mais une étude publiée fin mars 2015 dans le British Medical Journal devrait remettre en cause cette attitude, puisqu’elle démontre l’inefficacité du paracétamol dans le traitement de l’arthrose et des douleurs lombaires2.

Si l’on constate, au bout de deux ou trois crises, que l’ibuprofène, le paracétamol ou l’aspirine n’ont pas un effet suffisant, il ne faut pas hésiter à en parler avec son médecin : les triptans sont en général bien tolérés.

L’avis du Pr Giroud: 72 spécialités sont répertoriées en la matière, mais les produits du confiseur, voire des grandes surfaces, type Ricola menthol ou au miel citron, sont aussi efficaces et meilleur marché que les Humex, Solutricine maux de gorge et autres Valda et Vicks. Moi j’ai l’habitude de prendre systématiquement de l’Ibuprofène lorsque j’ai mal à la tête par exemple mais il serait mieux que j’opte pour du paracétamol si les effets sont moins indésirables.

Pendant longtemps, le paracétamol a été considéré comme une molécule d’une innocuité totale, sans aucun effet secondaire, ce qui explique sa place indétrônable, encore aujourd’hui, dans le champ de l’antalgie. Contre-indications Antécédents d’ulcères digestifs ou de gastrite, anomalies de la coagulation, insuffisance rénale sévère, maladies traitées par le méthotrexate (cancer, polyarthrite…), et à partir du sixième mois de grossesse. On peut alterner avec de l’ibuprofène, car ils n’ont pas le même mode d’action, si on respecte la dose journalière maximum indiquée pour chacun, et si on croise les prises, par exemple toutes les deux heures.

Les antiseptiques à base d’iode, dont la povidone iodée (Bétadine dermique) ont un bon rapport efficacité/tolérance en application locale, mais doivent être évités chez la femme enceinte ou allaitante. À choisir: la substance aciclovir (Activir Aciclovir, Herpevir, Remex…) raccourcit la durée des lésions cutanées d’environ 2 jours si le traitement débute dès l’apparition des premiers symptômes. Contrairement aux anti-inflammatoires quels qu’ils soient qui ne doivent JAMAIS être pris dans un contexte infectieux du style angine, douleur au ventre, douleur dentaire ( au risque de finir au bloc pour un abcès de la face), . Pour choisir les médicaments les plus efficaces et les mieux tolérés, la redaction du Figaro Magazine a demandé l’avis des experts de la revue  Prescrire  et du Pr Jean-Paul Giroud, de l’Académie de médecine.

Les médecins et chercheurs ont longtemps pensé que le paracétamol agissait en périphérie, c’est-à-dire sur la zone douloureuse. Les gens malades prennent d’autant plus volontiers du paracétamol que c’est effectivement un médicament (contre les douleurs mais aussi pour faire baisser la fièvre) de premier choix dans de nombreuses situations. L’avis de Prescrire: elle est sans danger lorsqu’elle est inférieure à 41 °C et manifestement due à une infection bénigne, mais mieux vaut prendre un avis médical en cas de fièvre chez les femmes enceintes, les patients fragiles, dénutris, ou de retour d’un voyage dans un pays tropical. Eviter la contagion : utiliser des mouchoirs jetables, se laver les mains après chaque mouchage, éviter de porter les mains au visage, porter un masque en cas de contact avec des sujets à risque : jeunes enfants, personnes malades….

L’acupuncture pour soulager les douleurs chroniques chez l’enfant

“L’aspirine n’est plus utilisée en première intention en cas de douleurs depuis une trentaine d’années, car les médecins se sont rendu compte qu’elle présentait beaucoup d’effets indésirables, notamment au niveau de l’estomac, et qu’elle faisait saigner”, souligne le Dr Pickering.